Secretaire Executif de la Commission du Golfe de Guinee (cgg) rend visite au President de la Commission de L’union Africaine (cua)

Addis-Ababa, le 15 Septembre 2015
SE-CGG-CUA

«La formalisation des relations entre la Commission du Golfe de Guinée (CGG) et la Commission de l’Union africaine (CUA) est l’objectif principal de la visite d’aujourd’hui», a déclaré l’Ambassadeur Florentin Adenike Ukonga, Secrétaire Exécutif de la Commission du Golfe de Guinée (CGG) lors de sa rencontre avec l’Ambassadeur Febe Potgieter-Gqubule, Chef Adjoint du cabinet de la CUA, au nom du Président Dr Nkosazana Dlamini Zuma.

L’Ambassadeur Ukonga a apporté une copie du Traité de son organisation à la Commission. Elle a également souligné l’importance de renforcer la collaboration entre les deux institutions pour le bien-être des Africains.

Deux questions ont été soulevées lors de la réunion: La coopération en matière maritime et l’économie bleue, et la formalisation de la relation entre la Commission et la Commission du Golfe de Guinée, dans le cadre du Traité de la CGG et de la Stratégie Africaine Maritime Intégrée 2050 (2050 AIM).

L’Ambassadeur Febe a donné un aperçu de l’Agenda 2063 et la Stratégie AIM 2050, qui s’appui sur la capacité de l’Afrique de se prendre en charge mobilisant l’ensemble de ses ressources naturelles, y compris ressources océaniques, afin de promouvoir une prospérité partagée pour le continent et ses citoyens. Elle a par ailleurs, souligné que les deux programmes seront implémentés en partenariat avec le secteur privé, organisations régionales et les gouvernements.

La réunion a servi également pour examiner les défis dans le domaine maritime tels que la dégradation de l’environnement naturel, la pêche illégale et l’impact sur les moyens de subsistance des populations côtières et la nutrition, l’exploration et l’exploitation pétrolière et gazière; et la protection de l’environnement maritime, ainsi que l’impact négatif sur les personnes et la nature. Ils ont soulignés l’importance des solutions africaines et la coopération face à ces défis continentaux.

  1. Samuel Kame-Domguia, coordinateur du groupe de travail de la Stratégie 2050 AIM qui a assisté à la réunion, a remarqué l’implication personnelle de l’Ambassadeur Ukonga dans l’élaboration du document de la Stratégie AIM 2050. Il a encouragé cette collaboration qu’il souhaite fructueuse. Il a en outre affirmé que le code maritime de conduite signé/ratifié par la CEDEAO et de la CEEAC était un bon exemple qui devrait être suivi par tous les Etats membres de l’Union Africaine.

Les participants se sont engagés à œuvrer au sein de leurs institutions respectives, sur la poursuite de cette coopération, pour le bénéfice du continent et pour le succès de l’Agenda 2063.